Découvrir la boite à images, c’est se plonger dans un projet de parcours pédagogique à destination des maternelles.  Avec trois étudiants du Master en Education aux Médias de l’IHECS, nous avons créé huit activités qui permettent aux tous-petits de découvrir l’univers de la photo et de raconter des histoires avec les images qu’ils ont eux-mêmes créées.

Lorsqu’on ouvre la boite à images, la première activité amène l’enfant à s’interroger sur le contenu d’une image.  Que peut-on voir?  Un paysage, un personnage, un animal, un objet?  Cette première approche permet aux tous-petits d’analyser les images, de les décrire et de les classer selon un premier critère relatif au contenu.  Mais cette photo, est-elle en couleurs ou en noir et blanc? Est-elle floue ou nette?  Est-elle cadrée ou pas?  Montre-t-elle un objet en gros plan ou en plan moyen?  Autant de questions qui vont permettre un autre degré de lecture et une classification différente des photos.

DSC_0039
Que vois-tu?

La deuxième activité plonge les enfants dans l’histoire de l’image.  D’où vient-elle, quelles sont les techniques utilisées pour la réaliser, comment ces techniques ont-elles évolué?  Une courte vidéo retrace cette histoire.  Elle est accompagnée d’une fiche matière très détaillée qui permet à l’institutrice de développer chaque point de cette évolution et de dresser une ligne du temps avec les enfants.

La première photo prise en 1826 par Nicéphore Nièpce.
La première photo prise en 1826 par Nicéphore Nièpce.

Plongés dans le règne de l’instantanéité, les enfants vont, grâce à la troisième activité, découvrir une ancienne technique de photo : le sténopé.  Un peu de matériel s’avère nécessaire : une boite de conserve, du ruban adhésif, du papier photo sensible et une chambre noire pour développer les photos.  Ensuite, il ne faut surtout pas bouger et attendre patiemment que la lumière s’imprime sur le papier. Le procédé est magique et le résultat parfois…déconcertant.

Les ombres fantomatiques des sténopés.
Les ombres fantomatiques des sténopés.

Place ensuite à l’expérimentation.  Les enfants vont eux-mêmes tester différentes techniques pour apprendre à changer les couleurs d’une image, à réaliser un cadre intéressant, à prendre une photo nette, à se positionner correctement par rapport à la lumière,…  Au cours de ces ateliers, les enfants procèdent par essais-erreurs et comparent leurs résultats à la fin de l’activité.

Jeu du petit photographe
Jeu du petit photographe

Une image, ce n’est pas seulement une photo.  C’est aussi un dessin ou une peinture.  Les enfants reprennent leurs crayons et leurs pinceaux, le temps d’appliquer quelques notions vues précédemment et pourquoi pas de peindre papa en gros plan ou de dessiner maman en noir et blanc.

Et pourquoi pas raconter une histoire avec toutes ces images?  Savez-vous comment raconter une belle histoire?  L’activité 6 permet, à travers le jeu du tarot, de découvrir les éléments constitutifs d’un récit et d’amorcer le schéma narratif.  Un méchant, un héros, un lieu, un moyen de transport et un objet sont les ingrédients de base du tarot.

Un méchant hibou
Un méchant hibou

 

Une princesse
Une princesse

 

Un château

Un château

 

Un éléphant
Un éléphant

 

Un chaudron magique
Un chaudron magique

Il ne reste plus qu’à fabriquer ses propres images et à inventer une histoire originale.  L’instituteur (trice) dispose d’un tutoriel d’utilisation du logiciel de montage Imovie.  Avec une tablette, il va pouvoir prendre les photos, enregistrer les propos des enfants et réaliser,  un montage photo personnalisé qui pourra être diffusé devant tous les petits camarades mais aussi les parents.

Envie d’en savoir plus, cliquez sur la boite à images

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here